LE PLEIN DU VIDE

logoITnoir.png

Atelier de mouvements et d'imaginaire.

Le travail porte toute son attention sur la sensibilité et la présence du corps dans l'espace où il évolue. L'atelier guide les participants dans le travail avec le corps comme source de l'imaginaire. Corps éveillés, corps dérangés.

Les yeux fermés pendant les 15 minutes de la performance, une salade dans la bouche cachant le visage, les performeurs jouent avec le paradoxe d'identité. La notion de vide est intimement liée à la notion d'être. Le vide est l'absence de matière, de facto l'absence d'être. Mais peut-on parler du vide comme d'une entité en soi ?

Le résultat de l'atelier est la performance.

 

Dans la pénombre, sur une musique inquiétante et une salade en bouche, les acteurs mènent un lent ballet animal qui les voit se disloquer. Intéressante et esthétique métaphore de la disparition.

Nadja Pobel – Le Petit Bulletin Lyon 

CRÉATION 2015, REPRISE 2021

Mise en scène : Benjamin Forel

Interprétation : Un groupe d'artistes-performeurs est constitué à chaque nouvelle édition de la performance.

Musique : Xu Yi

Durée : 15 minutes répétées 3 fois.

7F1E79D0-E82D-4794-9292-A1586ABE86E2
7F1E79D0-E82D-4794-9292-A1586ABE86E2

10353_1012202935485219_41329389324170489
10353_1012202935485219_41329389324170489

JpegWeb_2020-06_BenjForel-BisRepetita_pa
JpegWeb_2020-06_BenjForel-BisRepetita_pa

7F1E79D0-E82D-4794-9292-A1586ABE86E2
7F1E79D0-E82D-4794-9292-A1586ABE86E2

1/4